jeudi 3 mars 2005

Statistiques et bonheur.

Nombre de naissances en 2004 selon le site de l'INSEE : 764 700 naissances en 2004.

A l'INSEE, ils ne connaissent pas l'IVG, ca n'existe pas.
Il y à les naissances, les finances, le nombre de véhicules par possesseur de téléphone en fonction de l'âge moyen des femmes, mais alors l'IVG : rien.

L'INED annonce 14 avortements annuels pour 1 000 femmes de 15-49 ans, soit environ 200 000 IVG chaque année; on estime que près de 40 % des femmes y auront recours dans leur vie.

Le site doctissimo annonce qu'en France, 220 000 interruptions volontaires de grossesse sont pratiquées chaque année, soit un avortement pour trois naissances.

Résultats
Taux d'IVG entre 33% et 26%. Il faut revenir en 1750 pour obtenir une mortalité infantille de 21%.
A cette époque, avant la révolution, les gens étaient malheureux à cause de la pauvreté engendrée par le système politique de l'époque ... blablabla.

Bon, et aujourd'hui alors ? Qu'est-ce qui cause tout ce malheur ?
Car sans juger l'IVG lui-même, on ne va pas me faire croire que l'on se lance dans un IVG de gaité de coeur. Qui se préocupe de ce malheur ambient aujourd'hui ?

Donc, pour demain, au lieu de dormir, de marcher machinalement vers nos occupations quotidiennes, faisons l'effort de nous éveiller : aidons au moins une personne. Par une parole, par un don, par une gentillesse quelconque.

Aprés demain, le monde sera meilleur si nous faisons cela dès demain.
Si vous le pouvez, jettez votre télé et parlez, prennez du temps avec les autres et par dessus tout, jouez avec vos enfants.

Si nous faisons cela après demain, alors l'avenir sera radieux.