mercredi 19 avril 2006

Pub et lobby

La pub pousse comme des champignons : c'est une véritable pourriture de la société.

Il se trouve que Philips est en train de déposer des brevets pour nous empêcher d’effectuer une avance rapide quand une pub passe sur un support enregistré.

Dans leur grande mansuétude, ils ne prévoient pas de nous faire payer pour pouvoir avoir l’obligation de voir ces pubs.

jeudi 13 avril 2006

Féminisme

Le jeu « Oblivion » pose question à ces associations de dames.

Il paraîtrait que le guide du jeu, dans la section relative aux différents personnages que vous pouvez incarner, ne montrerait que des hommes. Pire, les personnages féminin que vous pouvez aussi choisir (ils ne sont seulement pas présentés sur le guide papier), ont une force plus faible que les personnages masculin.
Vraiment, ce jeu est un scandale.

Figurez-vous que le dernier combat entamé par les « chiennes de garde », a grand renfort de circulaire de la fonction publique, porte sur « mademoiselle ».

Nous voilà bien. Le bateau coule, la France ballottée par ses avantages acquis et sombrant dans l’absurde, ces dames se pâmes devant le fait que l’on puisse les nommer mademoiselles.

Il faut être dérangé pour se sentir attaquée par « mademoiselle » quand on se prétend « chiennes de garde ».

Toutes ces revendications ne manquent pas de chien, je le reconnais, mais il y a manifestement un os. Le même principe s’applique encore et encore. Une minorité tente d’imposer ses points de vue a grand renfort de pression médiatique et autre lobby.

Quant au bon sens, c’est le parent pauvre de toutes ces histoires. Vous verrez qu’un jour, on trouvera « sexiste » d’appeler un homme monsieur et une femme madame. C’est vrai, de quel droit choisissez-vous le sexe de la personne sans rien lui demander ?

lundi 3 avril 2006

Au nom de la loi ...

Nul n'est censé ignorer la loi. Enfin, bon, c’est un peu plus compliqué ces temps-ci.

Une loi est votée. Une poignée de révolutionnaires violents plus ou moins manipulés et dans un processus franchement pas démocratique bloque le pays, pourtant la loi est votée.
Le conseil constitutionnel tranche : la loi est constitutionnelle.
Le président en personne déclare cette loi en vigueur mais dans la même phrase en demande la modification et formule ses exigences.

Le ministère concerné exhorte les personnes à ne pas utiliser ou faire appel a cette loi. Il n’y a pas de menace, car cette loi est belle et bien en application, mais par exemple, des formulaires officiels ne seront pas disponibles. Un ministre fait donc obstruction a la loi. Enfin, pas vraiment, mais vous n’aurez pas les moyens de tenter d’utiliser cette loi.
Le parlement se mets au travail pour intégrer les exigences présidentielles mais qui peut prédire que les exigences présidentielles seront adoptées ou même que la réflexion se limite a ces exigences ? Ce même parlement avait déjà réfléchi à cette loi, avant l’étape de la rue. Il revient donc aux parlementaires de réfléchir a nouveau sur cette loi alors même qu’elle fut produite par le parlement.

Pendant ce temps la, les jeunes qui sont au chômage, sont au chômage et contrairement au CPE, c’est une situation très stable.

Ca n’est plus un pays, c’est un asile de fous.
Nous sommes la risée du monde, j’ai honte.